Les voitures électriques prennent de l'élan aux Etats-Unis

La Leaf de Nissan, un véhicule électrique, présentée au Women's Forum Brazil à Sao Paulo, le 4 juin 2012[AFP/Archives]

Les véhicules électriques représentent une part encore minoritaire du marché américain de l'automobile mais leurs ventes prennent de l'élan aux Etats-Unis, malgré un coût plus élevé que les voitures à essence et en dépit du repli du prix des carburants.

Les voitures rechargeables ont enregistré de fortes ventes au cours des six premiers mois de l'année, d'après les chiffres semestriels publiés cette semaine par les constructeurs, malgré des prix nettement plus élevés et des coûts d'entretien qui atteignent parfois 6.000 dollars de plus que les voitures classiques à essence.

General Motors a vendu au cours des six premiers mois de l'année plus de Chevrolet Volt hybrides (moteur électrique mais qui peut être alimenté par un générateur à essence quand la batterie est épuisée) à 39.000 dollars que sur toute l'année 2011.

De même, Toyota a vendu plus de 4.300 unités de la version tout-électrique de sa famille de voitures hybrides Prius depuis le lancement du modèle en mars, même si, à 32.000 dollars minimum, elle est un tiers plus chère que le modèle entrée de gamme des Prius hybrides.

La Leaf de Nissan, à 35.000 dollars l'unité et l'une des pionnières de ce marché, a vu ses ventes s'effriter légèrement à 3.148 unités le mois dernier, pâtissant d'une concurrence accrue.

Dans le segment haut-de-gamme de ce marché, les ventes se portent bien également.

Fisker Automotive a indiqué avoir écoulé plus de 1.000 unités depuis le début de l'anné de sa Karma, un modèle sport de luxe rechargeable sur secteur à 105.000 dollars.

Et la liste d'attente est longue pour la Tesla Model S, vantée par le constructeur californien prisé des stars comme "la première berline électrique haut-de-gamme". Elle a été lancée en juin avec un premier prix à 50.000 dollars.

Le lancement de ces voitures aurait pourtant pu souffrir d'informations sur des incendies de batteries survenus lors de tests gouvernementaux de la Volt. La Karma et des modèles du fabricant chinois BYD ont également eu à déplorer des incidents similaires.

Les constructeurs disent travailler à l'élimination de ces problèmes et les fabricants de batteries améliorent leurs technologies.

Les acheteurs semblent également faire fi des coûts élevés d'entretien, entre 5.000 et 6.000 dollars plus élevés sur la durée de vie du véhicule qu'une voiture à essence, d'après une nouvelle étude du Forum International des Transports.

Malgré des progrès substantiels sur les dernières générations de ces voitures, "les véhicules électriques restent plus chers que leurs équivalents à carburants fossiles et pourraient avoir besoin d'incitations gouvernementales pour voir leurs ventes" passer au niveau supérieur, souligne l'étude.

Mais la demande pour les véhicules électriques progresse régulièrement et les consommateurs ont de plus en plus de choix. Ford a commencé à commercialiser un modèle électrique de sa compacte à succès Focus.

Honda lance une version électrique de sa Fit ce mois-ci, mais ne prévoit d'en écouler que 11.000 sur les deux années à venir, pour s'assurer que les consommateurs sont satisfaits.

"Le ressenti des clients est très important pour nous", souligne Sage Marie, porte-parole du constructeur japonais, notant que la voiture a un rayon d'action de seulement 130 kilomètres.

De son côté, Nissan s'est engagé à ouvrir une nouvelle usine d'assemblage de ses véhicules tout-électriques à Smyrna, dans le Tennessee (sud) plus tard cette année. Le projet est financé avec deux milliards de dollars de garanties de prêts du département américain de l'énergie.

Vous aimerez aussi

Automobile Vers un élargissement de la prime à la conversion pour les automobilistes
Automobile Blanquefort : Ford préfère fermer l'usine plutôt qu'une reprise
Automobile La voiture électrique moins chère que l'essence

Ailleurs sur le web

Derniers articles