Feu vert de Bercy pour le rachat d'Alstom par GE

Le siège d'Alstom Le siège d'Alstom. [AFP / ARCHIVES]

Le ministère de l'Economie a autorisé, mercredi 5 novembre, le rachat de la branche énergie d'Alstom par l'industriel américain.

 

Marché conclu. Le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, a autorisé la vente de la branche énergie d’Alstom au groupe américain General Electric.

Ce feu vert, étape nécessaire, vient définitivement clore l’histoire de ce rachat riche en rebondissements.

En avril dernier en effet, l’exécutif avait tout tenté, au nom du patriotisme économique, pour éviter que GE n’emporte la mise. Il avait finalement cédé, en échange de garanties sur la création d’emplois.

L’industriel déboursera donc 12,35 milliards d’euros pour ce rachat, qui est loin de séduire les écologistes. Leur chef de file au Sénat, Jean-Vincent Placé l’a jugé "dramatique".  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles