2013 : Toujours plus de CDD parmi les embauches

Un bulletin d'inscription à Pôle emploi. Un bulletin d'inscription à Pôle emploi. [Fred Tanneau / AFP]

En 2013, plus de huit embauches sur dix ont été réalisées en contrat à durée déterminée (CDD), une proportion toujours en hausse malgré la surtaxation des contrats courts, a annoncé lundi le ministère du Travail.

 

L'année dernière, hors intérim, la part des embauches en CDD a atteint 83,6%, soit 2,3 points de plus qu'en 2012. La hausse n'a pas cessé depuis, puisque la proportion a encore grimpé à 84,2% au 2e trimestre 2014, un record.

 

Une loi sur la sécurisation de l'emploi

Pourtant, depuis juillet 2013, en vertu de la loi sur la sécurisation de l'emploi, le coût de certains CDD, en particulier ceux de très courte durée, a été surenchéri pour les employeurs par une majoration des cotisations chômage, sans toutefois enrayer la progression.

 

Augmentation de la part d'embauche en CDD

Entre 2012 et 2013, la part d'embauche en CDD a augmenté "quelle que soit la taille" de l'entreprise : +4,1 points dans celles de 9 salariés ou moins, +1,6 point dans celles de 10 à 49, et +1,9 point dans celles de plus de 50.

 

Une baisse des CDD dans la construction et l'industrie

En revanche, par secteur, seul le tertiaire enregistre une hausse (+2,3 points à 85,3%). La proportion a légèrement baissé dans la construction (-1,0 pt à 60,6%) et l'industrie (-0,5 pt à 67,9%).

Tous secteurs confondus, la part de CDD est en hausse quasi continue depuis la mi-2011. Avant la crise financière, au 1er trimestre 2008, environ 70% des embauches se faisaient en CDD.

 

Un CDD puis Pôle emploi ?

Alors que le chômage poursuit sa course aux records, les fins de CDD restent, mois après mois, le premier motif d'entrée à Pôle emploi. En 2013, elles concernaient un quart des inscriptions.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles