Après la réforme ferroviaire, la SNCF dégraisse

La SNCF prévoit 1 600 suppressions de poste et 500 embauches dans son projet de budget. [AFP]

Le conseil d'administration a validé, jeudi, le projet de budget entérinant des suppressions de postes.

 

 

C’est le premier budget du groupe élaboré après l’entrée en vigueur de la réforme ferroviaire, le 1er janvier dernier. Et il prévoit une réduction des effectifs. Le conseil d’administration de la SNCF a validé, jeudi, les annonces faites la veille au comité central d’entreprise.

Quelque 1 600 postes seront supprimés au sein de SNCF Mobilités, notamment grâce au non-remplacement des départs à la retraite. En revanche, 500 postes seront créés au sein de SNCF Réseau, en charge des infra­structures ferroviaires. Cette nouvelle organisation a pour objectif de réduire les charges et les coûts salariaux de l’entreprise, qui cumule 40 milliards d’euros de dettes.

Mais les syndicats ne l’entendent pas de cette oreille. Selon eux, plus de 2 000 agents seront concernés par ces suppressions de postes. Une mobilisation pour protester contre la réforme ferroviaire est organisée le 29 janvier par la CGT.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles