Devenir propriétaire en Ile-de-France

L'accession à la propriété est particulièrement difficile pour les primo-accédants à Paris et dans la banlieue ouest. L'accession à la propriété est particulièrement difficile pour les primo-accédants à Paris et dans la banlieue ouest. [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Selon une étude de l’université Paris-Dauphine, rendue publique jeudi dans Le Parisien, seuls 10 % des primo-accédant peuvent devenir propriétaires intra-muros, où le mètre carré se négocie à 7 960 euros en moyenne, selon les notaires.

 

Acheter son premier bien immobilier dans la capitale, c’est presque mission impossible. Le constat est similaire dans les villes de l’ouest francilien, comme Neuilly-sur-Seine (92), Boulogne-Billancourt (92), Issy-les-Moulineaux (92) ou encore Versailles (78), accessibles pour 8,5 à 18 % des primo-accédants. Les jeunes acquéreurs peuvent en revanche plus facilement se tourner vers les grandes villes de banlieue.

Celles-ci se situent notamment grande couronne, comme Evry (91), Argenteuil (95) et Meaux (77), ainsi qu’en Seine-Saint-Denis, comme Saint-Denis et Bobigny (l’accessibilité pour les jeunes acheteurs y dépasse les 40 %). Plus éloignées de Paris – de 16 à 60 kilomètres –, Cergy (95), Massy (91), Palaiseau (91) ou encore Fontainebleau (77) peuvent aussi attirer les petits budgets.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles