Les "soldes flottants", c'est fini

La fin des soldes flottants a été annoncée dimanche.[[Frederick Florin / AFP/Archives]]

Terminés les prix bradés tout au long de l’année. Depuis ce lundi 11 mai, après la publication d’un décret au Journal officiel, les commerçants n’ont plus le droit d’organiser des soldes en dehors des périodes réglementaires (cinq semaines en hiver et en été).

 

Depuis la loi de modernisation de l’économie de 2008, ils pouvaient en effet bénéficier de deux semaines supplémentaires pour vendre à perte et ainsi attirer la clientèle. Une période baptisée "soldes flottants" dont les commerçants fixaient eux-mêmes les dates.

Cette mesure, régulièrement remise en cause, avait été instaurée afin de stimuler la consommation. Mais elle n’a pas eu l’effet escompté, les commerçants reprochant eux-mêmes à ces périodes de promotions de semer la confusion dans l’esprit des consommateurs.

 

Générateurs d’inégalités

Les "soldes flottants" étaient également accusés de créer des inégalités dans la mesure où les grandes enseignes, à la différence des petites boutiques, étaient plus à même de vendre à perte plusieurs fois par an.

Alors que les soldes "officiels" sont en perte de vitesse depuis quelques années, le monde du commerce espère que cette suppression leur redonnera de l’intérêt.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles