Macron, envisage la "restructuration" de la dette grecque

Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie, la question de la "restructuration" de la dette grecque se posera. Photo d'illustration.[Nicolo Revelli-Beaumont / SIPA pour Direct Matin]

En déplacement à Madrid dans le cadre d'une rencontre avec des entrepreneurs du numérique, Emmanuel Macron a déclaré ce vendredi 10 juillet que les Européens devront discuter de la "restructuration" de la dette de la Grèce compte tenu des efforts financiers annoncés par Athènes. François Hollande salue quant à lui des propositions "crédibles" et "sérieuses".

 

S'exprimant face aux journalistes dans la capitale espagnole, le ministre de l'Economie a déclaré que "le niveau de réformes (de la Grèce) est de nature à répondre aux attentes". "Dans ce contexte, il est évident que les éléments d'une restructuration de la dette se poseront", a-t-il indiqué, au lendemain de l'envoi par Athènes de ses nouvelles propositions aux créanciers, ajoutant qu'il "faut avoir cette discussion" au sein de la zone euro.

 

 

Des propositions "sérieuses" et "crédibles" pour Hollande

Un peu plus tôt dans la matinée, le président de la République a salué les propositions d'Athènes, qui prévoient d'adopter une grande partie des mesures proposées par les créanciers le 26 juin.

Même s'il estime que "rien n'est encore fait", le président français juge que "les Grecs viennent de montrer une détermination à vouloir rester dans la zone euro parce que le programme qu'ils présentent est sérieux et crédible. Ils vont le soumettre au Parlement, ce qui montrera de la force, de l'engagement et je le dis aussi, du courage".

Pour le chef de l'Etat, il faut "tout faire pour qu'il y ait un accord, un bon accord, un accord respectueux des règles européennes [...], respectueux aussi des Grecs. Les heures qui viennent seront importantes. Rien n'est encore fait, mais tout doit être fait".

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles