Des ruches à l’Assemblée

Image d'illustration. Image d'illustration.[AFP]

Après le jardin du Luxembourg ou encore l’Opéra Garnier, les abeilles pourront butiner sur le toit de l’Assemblée nationale.

Cet après-midi, trois ruches seront installées sur les hauteurs du Palais-Bourbon, en présence de son président Claude Bartolone. L’idée lui avait été soumise en juillet dernier par le député UMP Daniel Fasquelle, dont le suppléant Robert Therry est apiculteur.

Claude Bartolone avait alors donné son feu vert à l’installation des ruches, et pris contact avec l’apiculteur pour la mise en œuvre du projet. Ce dernier s’occupera de ces ruches qui viendront compléter les 300 déjà existantes à Paris, mais les «essaims arriveront, quant à eux, dès que les températures s’y prêteront», a expliqué M. Bartolone.

L’installation sera complétée par un parcours pédagogique destiné au public autour de la biodiversité et de nouvelles initiatives s’associeront à ce projet en faveur d’une gestion plus responsable de l’institution

Vous aimerez aussi

Les effectifs de la Noctule commune, une espèce de chauves-souris, ont diminué de 51 % entre 2006 et 2016 en France métropolitaine.
biodiversité Plus d'un quart des espèces présentes sur le territoire français menacées de disparition
Un kangourou traverse la route, le 27 septembre 2018, près de Booligal en Australie asoiffée par la sécheress [Peter PARKS / AFP]
Environnement Sécheresse de tous les dangers pour les kangourous et émeus d'Australie
Le pays souffre depuis plusieurs semaines d’un épisode de sécheresse inédit, au grand dam des agriculteurs.
Agriculture Alerte sécheresse sur l'Hexagone

Ailleurs sur le web

Derniers articles