En Italie, du basilic pousse sous la mer

Le basilic pousse sous des bulles sous-marines. [Olivier Morin / AFP]

Au fond de la mer, en Italie, il est désormais possible de trouver du basilic. Des passionnés de plongée ont commencé une expérimentation de culture sous-marine.

 

La mer de Ligurie, dans le nord-est de l’Italie, a une particularité. A 8 mètres de profondeur, sous trois cloches en plastique, des bacs de terreau ont été installés. A l’intérieur de ces serres sous-marines, on retrouve une culture de basilic.  

“Je voulais créer plus d’interaction entre la surface et la plongée”, explique Sergio Gamberini, PDG d’Ocean Reef. “J’ai choisi une activité typique de la ferme et je me suis dit : “Pourquoi ne pas le faire sous l’eau”?”, raconte-t-il à l’AFP.

 

Fonctionnement

Le système n’est pas si compliqué. L’évaporation maintient un taux d’humidité nécessaire sous les cloches et la condensation fournit l’eau douce vitale aux plantes. Celles-ci régénèrent elles-mêmes l’air de leur bulle grâce à la photosynthèse.

L’eau est à 25° ces jours-ci, ce qui fait une température de 29° dans les serres. A cette profondeur, 60% de la lumière du jour arrive aux plante, ce qui est bien suffisant. Grâce à cette technique, les pousses sont naturellement protégées des insectes et parasites et les pesticides sont donc inutiles.

Sous chaque bulle est fixée une plate-forme qui permet aux plongeurs de se tenir debout et de respirer sans leur masque afin de pouvoir travailler. Un système de capteurs et de caméras est en cours d’évaluation pour surveiller les cultures à distance et ainsi éviter aux plongeurs de devoir y retourner chaque jour.

 

Aider les régions arides

La ferme sous-marine a poussé l’expérience aux laitues et devrait bientôt planter des champignons, des tomates, des fraises et des haricots. Si cette pratique n’est possible que l’été pour l’instant, “à terme cela pourrait être une solution pour les régions arides en bord de mer”, qui ne disposent pas d’assez d’eau douce pour faire pousser des légumes.

Le projet a d’ailleurs été retenu comme l’une des 20 innovations mises en avant par l’Italie à l’Exposition universelle de Milan, consacrée à l’alimentation.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles