Polluée par des agents de l'environnement, la rivière devient orange

Les eaux du fleuve Animas sont devenues orange. [AFP]

Une erreur de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) provoque un début de panique dans l'État du Colorado aux États-Unis. C'est en voulant traiter l'eau contaminée d'une mine désaffectée, mardi 5 août, que les agents de l'EPA ont déversé accidentellement 11 millions de litres de déchets miniers dans un affluent de la rivière Animas. 

 

Depuis mercredi dernier, la rivière Animas située dans l'État du Colorado, à l'ouest des États-Unis, est devenue orange. Une couleur qui n'a rien de naturel. En effet, des agents de l'Agence américaine de protection de l'environnement ont déversé accidentellement 11 millions de litres de déchets toxiques dans un affluent de la rivière. Ce, alors qu'à l'origine les agents devaient traiter l'eau d'une mine contaminée.

La pollution est devenue visible après quelques jours et s'étend désormais sur plus de 160 kilomètres jusque dans l'Etat voisin du Nouveau-Mexique.

 

Etat d'urgence décrété

Face à la panique provoquée par ce changement de couleur, les autorités ont offert aux riverains des kits pour tester la qualité de l'eau de leurs puits.

En outre, la rivière été interdite à toute embarcation par précaution et la ville de Durango, qui compte environ 17.500 habitants, ainsi que le comté alentour ont déclaré l'état d'urgence, selon un communiqué commun.

"Nous agissons ainsi en raison de la gravité de cet incident et pour marquer l'inquiétude des autorités et élus locaux", a souligné Joe Kerby, lors d'une conférence de presse,  un des responsable du comté de La Plata, principalement affecté par la catastrophe.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles