Montée des océans : Miami et New York bientôt englouties ?

New York a déjà été victime de perturbations climatiques, comme lors de l'ouragan Irene en 2011 New York a déjà été victime de perturbations climatiques, comme lors de l'ouragan Irene en 2011 [EMMANUEL DUNAND / AFP]

Miami et d'autres villes mythiques des États-Unis risquent d'être englouties par la montée des océans, selon une étude publiée lundi 12 octobre, et ce, quelles que soient les mesures prises pour lutter contre le réchauffement climatique. 

 

"Il semble qu'il soit déjà trop tard" pour certaines villes des États-Unis, affirme en effet Ben Strauss, de l'ONG américaine Climate Central, principal auteur de l'étude. Selon lui, "il est difficile d'imaginer comment nous pourrions protéger à long terme Miami", une ville basse érigée sur un sol calcaire.

La menace pèse également sur plusieurs autres villes de Floride, qui serait l'État des Etats-Unis le plus directement concerné par le phénomène. Un outil sur le site de l'ONG permet de constater l'impact de la montée des eaux sur les côtes américaines, en fonction des mesures prises ou non pour le climat

 

New York engloutie ?

La Californie, la Louisiane et New York risquent également d'être affectés. Selon le scénario le plus alarmiste, la Grosse Pomme elle-même pourrait être devenue inhabitable en 2085. 

Si rien n'est fait pour réduire la consommation d'énergies fossiles, le niveau des eaux risque de monter de 4,3 à 9,9 mètres d'ici 2100. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles