4 milliards de personnes menacées par la pénurie d'eau

Un filet d'eau sort d'un robinet d'un quartier de Rio de Janeiro, région durement touchée par la sécheresse en 2015. [Miguel Schincariol/AFP.]

Le manque d'eau menacerait chaque année deux tiers de la population mondiale. Ce sont les chiffres alarmants révélés par une récente étude scientifique.

Les deux chercheurs à l'origine de cette étude, Mesfin M.Mekonnen et Arjen Y.Hoestra ont crée des cartes qui montrent la pénurie d'eau chaque mois dans les différentes régions du globe. Une première puisque jusqu'à présent, les travaux ne prenaient en compte que des relevés annuels. Les données mensuelles ainsi récoltées révèlent que 4 milliards de personnes sont menacées, même sur des courtes périodes, par le manque d'eau. Un résultat plus qu'inquiétant quand on sait que les études antérieures évoquaient plutôt des chiffres allant de 1,7 à 3,1 milliards de personnes.

A lire aussi : Quelle est la plus vaste réserve d'eau douce du monde?

Leurs travaux, publiés le 12 février par la revue scientifique Sciences Advances confirment les situations préoccupantes de l'Inde, de la Chine ou du Moyen-Orient. Mais ils mettent également en avant, fait rare, une pénurie d'eau en Australie, dans les grandes plaines des Etats Unis et ... à Londres.

carte_manque_deau.jpg

[4 milliards de personnes vivent dans des régions souffrant de pénurie d'eau/M.Mekonnen et Y.Hoestra].

La prochaine décennie s'annonce donc particulièrement problématique en raison notamment de la croissance de la population mondiale et de l'augmentation de la consommation d'eau sur terre.

La crise de l'eau pourrait même mener à des guerres dans les années à venir. L'année dernière, le Forum economique mondial a ainsi listé le manque d'eau comme l'un des facteurs majeurs de conflits dans le monde aux côtés du changement climatique et des crises migratoires. Des facteurs qui sont d'ores et déjà réunis en Syrie.

Le Yémen pourrait lui être à court d'eau d'ici quelques années. Un danger qui guette aussi le Pakistan, l'Iran, le Mexique ou encore l'Arabie Saoudite.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles