La journée du 30 juin durera une seconde de plus

L'humanité pourra dormir une seconde de plus dans la nuit du 30 juin au 1er juillet. [CC / Markusspiske / Pixabay]

La nuit du mardi 30 juin au mercredi 1er juillet durera une seconde de plus que la normale. Cette seconde supplémentaire, que l'on appelle "seconde intercalaire", est nécessaire pour calquer le temps universel aux rotations de la Terre.

 

Ce 30 juin, le monde entier pourra dormir une seconde supplémentaire. Ainsi, en France dans la nuit du 1er juillet, la minute entre 1h 59 et 2h du matin  durera exceptionnellement 61 secondes. Une singularité qui a une explication scientifique

Cette seconde intercalaire est nécessaire pour calquer l'échelle de temps universelle (UTC) définie depuis 1967, avec le temps "astronomique" lié aux rotations irrégulières de la Terre. La rotation de la Terre a, en effet, tendance à ralentir en raison de l'attraction lunaire et solaire et des perturbations atmosphériques, océaniques...

Selon l'Observatoire de Paris, qui sera chargé de ce changement, ce ne sont pas moins de 26 secondes intercalaires qui ont été ajoutées depuis 1972. Le dernier ajout datait de 2012. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles