Philae fête son premier anniversaire sur la comète Tchouri

Le robot Philae s'est posé sur la comète Tchouri le 12 novembre 2014. [HO / ESA / AFP]

Le 12 novembre 2014, le robot Philae se posait sur la comète Tchouri, au terme d'un voyage de plus de dix ans. Une véritable avancée technologique qui réserve encore des surprises.

Le petit robot développé par l'Agence spatiale européenne a été transporté à quelques 510 millions de kilomètres de la Terre par la sonde Rosetta, à l'issue d'un voyage qui a duré plus de dix ans. A elle seule, sa descente sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, rebaptisée Tchouri, a duré sept heures et a tenu en haleine le monde entier.

Cet "atterrissage" ne s'est toutefois pas tout à fait passé comme prévu. Après plusieurs rebonds, Philae s'est finalement stabilisé dans une zone ombragée de la comète. Or, pour fonctionner pleinement, le petit robot a besoin de la lumière du soleil, qui alimente ses batteries. Après soixante heures de travail, il s'est donc éteint.

Son réveil est intervenu de façon inopinée, le 13 juin dernier. Par intervalles très courts, Philae a réussi à communiquer avec la Terre et à transmettre quelques données correspondant à ses travaux sur Tchouri. La présence d'un matériau carboné à la surface de la comète aurait ainsi été révélée. La communication a cependant fini par se rompre à nouveau le 9 juillet.

Mais pour fêter comme il se doit son anniversaire sur Tchouri, Philae pourrait recevoir la visite de Rosetta et reprendre la communication avec elle. Ce week-end, la sonde devrait en effet passer à moins de 200km de la comète, distance nécessaire pour établir le contact. De quoi mettre tout le personnel de l'Agence spatiale européenne en alerte.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles