On a testé la table «Les Climats»

Un belle table dans un décor Art déco[©Olivier Sochard]

Le restaurant 100% Bourgogne de la rive gauche ouvre un nouveau chapitre avec l’arrivée du chef Emmanuel Kouri (ex-Bristol).

Un beau défi à relever pour celui qui a grandi au Périgord : la table est déjà une institution pour les amateurs de pinot noir et de chardonnay. Les deux associés Carole Colin et Denis Jamet ont bâti au fil des ans une imposante carte des vins qui ne se décline qu’en bourgognes.

lesclimats_oliviersochard-214_5d66a0279878d.jpg

[©Olivier Sochard]

Les Climats brille aussi par le charme des lieux. Le restaurant est installé dans l’ancienne Maison des Dames des PTT qui hébergeait au début du siècle les opératrices des communications. Un vrai bijou art déco. D’ailleurs la décoratrice, Bambi Sloan, a confessé s’être inspirée de Sarah Bernhardt pour son travail.

Ce bel écrin dispose déjà d’un solide palmarès : une première étoile Michelin décrochée en 2015 et cette année encore le « Grand Award of Excellence » - Wine Spectator qui vient récompenser les cartes de vin d’exception.

lesclimats_oliviersochard-119_5d66a05e5befb.jpg

[©Olivier Sochard]

Avec 2 844 références cette dernière force le respect. On y relève des grands domaines incontournables mais aussi d’autres plus modestes avec une large fourchette de prix (de 24 à 8610 euros)

A 32 ans, le nouveau chef Emmanuel Kouri a la mission de mettre en partition tous ces flacons. Il semble déjà à l’aise dans sa nouvelle cuisine. Ses tomates macérées dans des feuilles de figuier sont un vrai délice de fraîcheur (32 euros). Même constat pour les sardines juste grillées, farcies de ricotta avec un joli jus de feuille de capucine (35 euros).

emmanuel_kouri-lesclimats_oliviersochard-106_5d66a0768eb58.jpg

[©Olivier Sochard]

Rien ne se perd dans la préparation : les rougets sont recouverts de petites chips d’écailles avec un sauté de chipirons (64 euros). Le canard quant à lui est d’une belle tendreté et rehaussé des incontournables olives de Kalamata (55 euros)

cane_2_5d66a0b3ef87e.jpg

[©Olivier Sochard]

En dessert les appétits modestes pourront opter pour le soufflé aux mûres avec une glace à la noisette qui laisse une impression de légèreté (22 euros). L’association plus tonique est du côté du chocolat qu’on décline ici avec le poivron rouge (22 euros).

 

Carole Colin et Denis Jamet

lesclimats_oliviersochard-163_5d66a0ce1cd57.jpg

[Carole Colin et Denis Jamet ©Olivier Sochard]

On ne se déplace pas dans un tel restaurant pour boire une bière avec son repas. Aussi, on recommande l’accord met vin pour avoir un aperçu de la richesse de la cave (menu initiation 5 services à 130 euros, 240 euros accord mets vins ; menu déjeuner 3 services à 49 euros). Il promet une belle promenade à travers les climats de la Bourgogne avec des détours parfois surprenants comme par exemple avec un gamay botrytisé (domaine Marc Jambon).

Les Climats, 41, rue de Lille Paris 7e

 

À suivre aussi

food On a testé le Relais de la Poste, la table de Jean Coussau à Magescq
food Leclerc lance son cola transparent
Foodtech Un robot autonome qui prépare des pâtes bientôt à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles