Les restaurants qui feront la rentrée 2019

[Lionel BONAVENTURE / AFP]

Fidèle à sa réputation de destination gastronomique, Paris est une ville où de nouveaux restaurants ouvrent toute les semaines. Plusieurs adresses sont particulièrement attendues en septembre.

Polichinelle

Le célèbre chef pâtissier Christophe Michalak et l’un des fondateurs de la chaîne de burgers Big Fernand Steve Burggraf se sont associés pour ouvrir une table végétarienne. Baptisée Polichinelle, elle ouvrira en septembre au sein de l’Hôtel Yooma dans le quartier de Beaugrenelle (15e). Les légumes seront pour la plupart issus du potager qui se trouve sur le toit de l’hôtel. Au total, on comptera 110 couverts en intérieur et 70 en extérieur.

Polichinelle, mi-septembre, 51, quai de Grenelle, Paris 15e.

Contraste

Auréolé du succès de son restaurant Substance dans le 16e arrondissement, l’homme d’affaires Stéphane Manigold va faire à nouveau parler de lui. Contraste doit ouvrir le 9 septembre dans le 8e arrondissement. Le cadre devrait là encore être particulièrement soigné. Deux chefs aux parcours différents officieront en cuisine : Kevin de Porre et Erwan Ledru. Un contraste qui promet de belles émotions.  

Contraste, le 9 septembre, 18, rue d’Anjou Paris 8e.

Petit Plisson

Après avoir bousculé Paris avec ses très grandes épiceries de produits très fins, Maison Plisson 1 et 2, Delphine Plisson s’apprête à ouvrir Petit Plisson dans le 2ème arrondissement de Paris. Il s’agira à la fois d’un « lieu de vie , de proximité et de services ». Il fera tout de même 100 m2 et proposera une gamme complète à déguster sur place ou à emporter.

Petit Plisson, courant septembre, 14, rue des Petits carreaux  Paris 2e.

Origines

Yannick Alléno, Pierre Gagnaire… A 37 ans Julien Boscus a un cv suffisamment solide pour tenter l’aventure en solo. Après avoir fait briller le restaurant Les Climats d’une étoile Michelin, il ouvre sa première table dans le 8e arrondissement baptisée Origines. Située rue de Ponthieu à quelques pas du triangle d’or, Origines présentera des assiettes sourcées, avec le moins d’intermédiaires possibles.

Origines, courant septembre, 6, rue de Ponthieu Paris 8e.

Le Jules Verne

Le restaurant gastronomique du deuxième étage de la tour Eiffel a rouvert ses portes cet été. Après Alain Ducasse, c’est désormais Fréderic Anton qui est à la tête de l’établissement. Le chef de 54 ans du restaurant Pré Catelan dans le bois de Boulogne (3 étoiles Michelin) est très attendu sur ce projet qui jouit d’une vue époustouflante sur Paris. Les menus vont de 105 à 230 euros dans ce restaurant d'une centaine de couverts qui sera ouvert sept jours sur sept.

La Jules Verne, ouvert, 2e étage du la Tour Eiffel, Paris 7e.

L’Avant-poste

L’équipe du très bon Les Résistants de la rue du Château d’eau (10e) a annoncé une nouvelle ouverture pour septembre. L’Avant-poste ouvrira à quelques centaines de mètres rue de la Fidélité. L’ancien second des Résistants Gaëtan Coculo officiera en cuisine. Les fondamentaux sont les mêmes : produits sourcés et sélectionnés après « enquête de terrain ». En revanche, pas d’assiettes individuelles mais des petits plats à partager.

Avant-poste, mi-septembre, 7, rue de la Fidélité, Paris 10e.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles