Le PSG s'impose avec la manière

David Luiz.[KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

On a enfin retrouvé le PSG. Endormi en Ligue 1 ces dernières semaines, et quelques peu à la peine lors de l’ouverture de la phase de poule de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain a réussi son plus gros test de ce début de saison en l’emportant mardi face au FC Barcelone (3-2).

 

Dos au mur, et privés de Zlatan Ibrahimovic, les hommes de Laurent Blanc ont donc choisi le dernier jour du mois de septembre et la deuxième journée de la Coupe aux grandes oreilles sortir le grand jeu. D’entrée, les Parisiens se montraient très présents et pressants.

C’est donc tout logiquement que leur temps fort était récompensé dès la dixième minute de jeu par David Luiz. Le défenseur brésilien trompait Ter Stegen pour le plus grand bonheur d’un Parc des Princes tout joyeux (1-0). Mais le stade se calmait sur l’engagement qui suivait lorsque Messi égalisait suite à un joli une-deux avec Iniesta (1-1).

Tout était à refaire pour Paris. Mais dans une rencontre d’une riche intensité, c’est Verratti qui redonnait l’avantage aux siens. L’Italien inscrivait de la tête son premier but sous les couleurs parisiennes après 92 matchs (2-1). Le PSG ne s’arrêtait pas en si bon chemin et Matuidi donnait un peu plus d’importance au succès (3-1, 54e).

La réduction du score de Neymar (3-2, 56e) n’empêchait pas Paris de poursuivre sa série d’invincibilité à domicile sur la scène européenne (30 matches) et de prendre la tête du groupe F. Mais surtout, de lancer enfin sa saison.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles