Vidéo : bagarre générale au terme de Nice-Bastia

Les supporteurs niçois ont envahi le terrain à l'issue du match[Capture d'écran Youtube]

L’issue de la rencontre de Ligue 1 entre Nice et Bastia a été marquée par l’éclatement d’une bagarre entre joueurs et l’envahissement du terrain par une centaine de supporteurs niçois.

 

Coup de chaud samedi soir à l’Allianz Riviera de Nice. A l’issue de la rencontre opposant Nice à Bastia (remportée 1-0 par Bastia), une bagarre entre joueurs a éclaté sur le terrain. Cette rixe a été suivie peu de temps après par l’envahissement du rectangle vert par plus d’une centaine de supporteurs niçois.

Les joueurs, protégés par le service d’ordre, ont  été évacués tandis que les supporteurs ont vite regagné leur tribune, le virage des Ultras Populaire Sud, secteur déjà sanctionné par la commission de discipline de la LFP pour des jets de projectiles lors de la rencontre Nice-Bordeaux du 23 août dernier.

 

 

Suite à cette irruption sur le terrain, plusieurs Niçois se sont battus dans les gradins, faisant quelques blessés légers. Quatre personnes ont été interpellées, portant à une quinzaine le nombre de personnes appréhendées samedi soir à Nice.

 

Provocation

Selon les dirigeants niçois, l’incident aurait été provoqué par l’arrivée, devant les tribunes, de Jean-Louis Leca, gardien remplaçant bastiais, un drapeau corse à la main. Une "provocation" qui n’excuse en rien les débordements selon le président du club de Bastia.

"Oui, Jean-Louis Leca avait un drapeau corse. Et alors, est-ce une insulte? Dans tous les stades au monde, des gens ont le drapeau de leur club, de leur ville ou de leur pays. Je ne vois pas le rapport avec les incidents" a-t-il déclaré.

"Quand on est sur le banc d'un club et qu'on sait que c'est un derby, il faut éviter les provocations. J'étais dans le vestiaire des arbitres quand Jean-Louis Leca a été convoqué. Il a expliqué qu'il ne se rendait pas compte de ce qu'il faisait. Un match ne doit pas se terminer comme ça" a contre-argumenté le président du club niçois.

Le député-maire de Nice Christian Estrosi a de son côté souhaité que "la provocation dont a fait preuve un membre du club de Bastia soit sanctionnée par les autorités du football".

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles