Ligue Europa : irréductibles Guingampais

Les Guingampais viseront les huitièmes de finale face au Dynamo. [SAKIS MITROLIDIS / AFP]

Dernier représentant tricolore en Ligue Europa, l'En Avant Guingamp affronte ce jeudi soir le Dynamo Kiev. Face au club ukrainien, les Bretons partiront outsiders. Mais pas sans ambition.

 

Qui peut arrêter Guingamp ?

 
Intraitable depuis le début de l’année 2015 avec seulement deux défaites – sur les pelouses de Monaco et Marseille – en dix rencontres toutes compétitions confondues, le club breton reste sur un rythme effréné à l’heure d’aborder jeudi soir, son 16e de finale aller de la Ligue Europa.
 
Et ce n’est pas l’historique Dynamo Kiev, premier du championnat ukrainien et invaincu depuis le début de la saison, qui va effrayer la bande à Jocelyn Gourvennec. "On prépare tous les matchs de la même manière. […] On cultive cet état d’esprit de la gagne au quotidien", a expliqué l’entraîneur armoricain, qui a su motiver ses troupes, alors que l’En Avant ne possède pas un effectif pléthorique.
 
 
Pas favoris ? Aucun souci
 
Entrés en septembre dernier sur la scène européenne sur la pointe des pieds, par l’intermédiaire de son triomphe en Coupe de France, les Guingampais ont joué le jeu, quitte à effectuer un démarrage difficile en Ligue 1.
 
Mais aujourd’hui, passés de la dernière à la huitième place en championnat, les coéquipiers du capitaine Lionel Mathis ne font plus aucun complexe. Et si l’EAG ne partira pas favori, le manque de compétition des Ukrainiens, qui n’ont plus joué depuis deux mois en match officiel, pourrait jouer en sa faveur.
 
"La grande fierté, c’est de s’être qualifié alors que personne contre toute attente. On peut être fier de notre parcours, se satisfait Gourvennec. Mais il y a encore plein de choses à écrire."
 
 
Leur place à ce stade de la compétition, les Rouge et Noir l’ont décrochée en s’imposant à Salonique, alors leader du championnat grec (2-1). Preuve que le statut d’outsiders les galvanise plus qu’autre chose.
 
Et devant les 18 000 spectateurs qui garniront le Stade du Roudourou, les Guingampais, qui s’appuieront sur Claudio Beauvue, auteur de quatre buts en phase de groupes, comptent bien continuer à aller de l’avant.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles