Des responsables de la Fifa visés par Interpol

Le siège de la Fifa à Zurich. [FABRICE COFFRINI / AFP]

L’étau continue à se resserrer autour des responsables de la Fifa accusés de corruption.

 
Interpol a placé mercredi 3 juin deux d’entre eux, Jack Warner, ex-vice président de la Fifa, et Nicolas Leoz, ancien membre du comité exécutif de la Fifa, sur sa liste des personnes les plus recherchées, à la demande des autorités américaines. Quatre dirigeants d’entreprises évoluant dans le marketing sportif le sont également. 
 
La diffusion de ces "notices rouges" est intervenue au lendemain de l’annonce de la démission de Sepp Blatter, l’actuel président de la Fifa. Si l’élection d’un nouveau président ne devrait pas avoir lieu avant la fin de l’année, voire début 2016, les spéculations quant à l’identité du prochain patron du football mondial vont bon train.
 
Si le nom de Michel Platini, actuel président de l’UEFA (la fédération européenne de football), revenait souvent, celui du prince Ali (qui s’était présenté contre Sepp Blatter) ou encore de Domenico Scala, le patron de la commission d’audit et de conformité de la Fifa, sont aussi évoqués. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles