Balotelli comme à l’armée à l’AC Milan

Mario Balotelli a signé un contrat comportant de multiples clauses pour le moins originales, directement inspirées des règles de l’armée italienne Mario Balotelli a signé un contrat comportant de multiples clauses pour le moins originales, directement inspirées des règles de l’armée italienne.[AFP PHOTO/Alberto Lingria]

Le contrat de Mario Balotelli, qui a été prêté à l’AC Milan par Liverpool, comporte de multiples clauses liées à son comportement. Des règles inspirées de l’armée italienne.

 

L’AC Milan a fait un drôle de pari. Celui de rapatrier Mario Balotelli dans la cité lombarde, où il a déjà évolué entre janvier 2013 à juin 2014. Le fantasque attaquant italien a été prêté une saison aux Rossoneri par Liverpool avec tous les risques que son retour comporte. Car non seulement la carrière de l’international transalpin est en sérieuse perte de vitesse depuis plusieurs saisons, et son comportement n’est guère plus réjouissant en dehors du terrain avec des écarts de conduite à répétition.

Mais le club lombard n’a pas manqué de se prémunir pour éviter toutes mauvaises surprises et le moindre nouveau scandale. D’après la Gazzetta dello Sport, Mario Balotelli a signé un contrat comportant de multiples clauses pour le moins originales, directement inspirées des règles de l’armée italienne. Son activité sur les réseaux sociaux sera ainsi épié par le club et il ne pourra plus arborer de coupes de cheveux extravagantes, lui le pionner de la crête. Il devra également être ponctuel aux entraînements. Il a enfin l’interdiction de fumer et d’aller en boite de nuit. Quoi de plus normal pour un joueur professionnel ?

Et pour s’assurer qu’il respecte ses règles drastiques, il sera suivi en permanence par un «garde du corps», qui devra surveiller ses moindres faits et gestes. Mais si Mario Balotelli venait malgré tout à les transgresser, il pourrait voir son contrat immédiatement rompu. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles