«Football Leaks» : Ronaldo et Mourinho accusés de dissimulation fiscale

Les Portugais Cristiano Ronaldo (g) et José Mourinho (d) sont dans la tourmente. [JAVIER SORIANO OLI SCARFF / AFP]

Dans une enquête baptisée «Football Leaks», douze médias européens accusent ce vendredi soir les superstars du foot Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et José Mourinho, coach de Manchester United, de dissimulation fiscale.

Cette enquête, basée sur le modèle des «Panama Papers», s'appuie sur la fuite de 18,6 millions de documents. Débutée ce vendredi 2 décembre, sa publication s'étalera sur trois semaines.

A lire aussi : Un Français sur cinq prêt à pratiquer l'évasion fiscale 

Les premiers incriminés, Ronaldo, Mourinho et l'attaquant de Monaco Radamel Falcao, font tous partie du portefeuille du super-agent du foot, le Portugais Jorge Mendes, également mis en cause et qui conteste ces accusations.

Ce dernier aurait vu le scandale venir, car il avait fait publier dès vendredi matin, via sa société Gestifute, un communiqué assurant que Ronaldo et Mourinho respectent «pleinement leurs obligations fiscales vis-à-vis des autorités espagnoles et britanniques». Gestifute se plaignait d'avoir été interrogée de façon «insidieuse» par un consortium de médias.

Près de 150 millions d'euros dissimulés par Ronaldo ?

Ce dernier, l'«European Investigative Collaborations» (EIC), accuse Ronaldo, grand favori pour le prochain Ballon d'Or, d'avoir «dissimulé 150 millions d'euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les Iles vierges britanniques».

Les documents exploités par l'EIC - obtenus au départ par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel - montreraient comment CR7 «a encaissé, en toute discrétion, un total de 149,5 millions d'euros de revenus de sponsoring dans des paradis fiscaux ces sept dernières années». «Sur cette fortune, l'attaquant n'a payé que 5,6 millions d'euros d'impôts. Soit à peine 4%, et sans être poursuivi pénalement», affirme l'EIC. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles