Amiens : cinq interpellations après les violences

Les forces de l'ordre à Amiens. Les forces de l'ordre dans les quartiers nord d'Amiens.[AFP]

Les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations dans la nuit de mercredi à jeudi, "en lien direct" avec les affrontements entre jeunes et policiers qui se sont déroulés dans les quartiers nord d'Amiens en début de semaine.

Les violences sont survenues dans la nuit de lundi à mardi, lors desquelles 16 policiers ont été blessés et trois établissements publics brûlés, dont une école et un établissement sportif.

La préfecture a fait état de cinq interpellations "en lien direct avec les événements des nuits précédentes", dont quatre dans le quartier nord de la ville et une dans un autre quartier d'Amiens. La préfecture a félicité "l'efficacité du service d'ordre" qui a "mené à des débuts d'interpellation".

Les quartiers nord ont passé leur deuxième nuit sous surveillance accrue des renforts policiers mis en place mardi, une nouvelle fois sans incident majeur.

Cent policiers ont été envoyés en renfort dès mardi, portant à 250 le nombre des agents des forces de l'ordre mobilisés, dont deux compagnies de CRS, munies de canons à eau. Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a annoncé mercredi que ces renforts seront maintenus pendant les prochains "afin de garantir le complet retour à la normale".

 

Et aussi

Violences à Amiens : les dégâts en images

 

À suivre aussi

Enquête Bas-Rhin : un homme suspecté d'avoir incendié plus de 120 véhicules et dégradé des centaines d'autres interpellé
Enquête Affaire Epstein : la police française élargit son appel à témoin à l'international
Enquête Un gang de «voltigeurs» qui braquait des camions roulant sur l'autoroute interpellé

Ailleurs sur le web

Derniers articles