Va-t-on devoir rouler moins vite ?

(Photo d'illustration).[Philippe Desmazes / AFP/Archives]

Les panneaux «130», «90» ou «50» vont-ils être remisés ? Le Conseil national de la sécurité routière, réuni en début de semaine, réfléchit à une possible baisse des limitations de vitesse sur les routes afin de diminuer la mortalité.

Passage à 120 km/h sur autoroute, 100 sur voie rapide, 80 sur nationale, 40 en ville… aucune recommandation n’a encore été donnée au gouvernement, mais le sujet «n’est plus une question taboue», affirmait hier sur France Info Philippe Lauwick, à la tête du groupe de travail chargé de plancher sur les thématiques «alcool, stupéfiants et vitesse».

Le but étant, selon l’objectif affiché du gouvernement, de passer sous la barre des 2 000 morts sur les routes par an d’ici à 2020, contre 3 650 en 2012.

 

Le réseau secondaire visé

Un argument vient étayer cette possibilité de baisser la limite autorisée au volant. En effet, lorsque la vitesse moyenne sur la route baisse de 1km/h, le nombre de morts diminue dans le même temps de 4 %, avancent ainsi les spécialistes.

Mais où pourrait alors avoir lieu ce serrage de vis sur les compteurs ? A priori pas sur l’autoroute, limitée aujourd’hui à 130 km/h. «C’est l’un des endroits où la circulation est la plus sûre», argue ainsi Philippe Lauwick. Mais celui-ci d’assurer : «C’est sur le réseau secondaire que nous allons porter notre attention.» En 2012, les deux tiers des victimes avaient trouvé la mort sur des routes départementales ou nationales. 

 

Les premiers radars mobiles de nouvelle génération sont entrés en piste

 

Vous aimerez aussi

Sécurité routière Limitation à 80 km/h : Matignon prêt à laisser les présidents de conseils départementaux assouplir la mesure
Si sept trottinettes sont ici bien garées selon la charte, une autre illustre bien à quel point celles-ci peuvent entraver le passage lorsqu'elles sont mal positionnées.
Paris Que contient la charte de bonne conduite signée par les opérateurs de trottinettes électriques ce lundi ?
Les piétons, les enfants et les seniors sont invités à participer à près de 160 actions «de prévention et de sensibilisation».
Sécurité routière Paris : du 13 au 26 mai, les usagers vulnérables sont formés aux nouvelles mobilités

Ailleurs sur le web

Derniers articles