Les Lillois saluent la mémoire de Mauroy

Le beffroi de Lill, en juillet 2005. [Philippe Huguen / AFP/Archives] Le beffroi de Lill, en juillet 2005. [Philippe Huguen / AFP/Archives]

"Grand homme", "humaniste", "charismatique", "impressionnant"... Les Lillois rencontrés vendredi matin à l'ombre du beffroi du l'hôtel de ville ne tarissaient pas d'éloges et rendaient un hommage unanime à leur ancien maire, décédé à l'âge de 84 ans.

"J'ai beaucoup de peine", dit à l'AFP Walter, 59 ans, ancien coursier de la mairie de Lille. "J'allais lui porter son journal chez lui le dimanche matin", se souvient-il. "On perd quelqu'un de bien, c'était un grand homme qui a fait beaucoup pour sa ville", assure-t-il.

"Nous sommes orphelins aujourd'hui", affirme Gérard, retraité de 62 ans, bénévole de l'association Inter Ages, créée par Pierre Mauroy en 1980. "C'était un grand humaniste, il s'occupait des gens".

"C'était une figure très impressionnante, c'était la force tranquille", poursuit-il, dans les locaux de l'association situés dans un immeuble voisin de la mairie, dont le beffroi, achevé en 1931, domine la capitale des Flandres du haut de ses 104 mètres.

"C'était un homme de coeur qui a fait beaucoup pour la ville de Lille", renchérit le président de l'association Michel Ponche, 83 ans. "Il avait l'air impressionnant mais en fait il était très simple", continue-t-il. "J'étais plusieurs fois avec lui à des banquets, il serrait la main à tout le monde".

Pierre Mauroy et Martine Aubry, le 6 mai 2012 à Lille [Philippe Huguen / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Pierre Mauroy et Martine Aubry, le 6 mai 2012 à Lille
 

Une transformation de la ville

"A part président de la République, il a tout été: Premier ministre, maire, sénateur, député... Il a excellé dans son métier de politicien", souligne Kamel 39 ans, agent territorial de la ville de Lille, se disant "peiné". "Il a fait beaucoup pour les jeunes à Lille et la ville, les Lillois lui en sont reconnaissants".

Pierre Mauroy "a transformé la ville", confirme Céline, 32 ans, qui travaille au service enfance de la ville. "C'était un homme fort, impressionnant".

Au siège de la Fondation de Lille, organisme humanitaire reconnu d'utilité publique, en face de la mairie, Corinne Lavoisy, 52 ans, et Catherine Faidherbe, 68 ans, ont les larmes aux yeux.

La première a été secrétaire au cabinet de Pierre Mauroy, à la mairie, pendant dix ans, la seconde est administratrice de la Fondation, qu'il avait créée en 1997, et conseillère de quartier.

 
 

"C'était un homme très aimé, il a attiré beaucoup de sympathie", souligne Catherine Faidherbe, pharmacienne à la retraite, qui a connu Pierre Mauroy dans les années 70 au moment de la création des conseils de quartier.

"Il était très courtois, aimait écouter les gens, qu'ils soient de droite ou de gauche", poursuit Mme Faidherbe. "Je l'avais vu dernièrement chez lui, je pensais qu'il serait éternel".

Vous aimerez aussi

Disparition Paul Allen, co-fondateur de Microsoft, est mort
La délégation saoudienne arrive au consulat d'Arabie Saoudite d'Istanbul, le 12 octobre 2018 [Yasin AKGUL / AFP]
Diplomatie Disparition Khashoggi : une délégation saoudienne en Turquie
Disparition Le journaliste saoudien disparu a-t-il été tué ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles