Dissolution des JNR : Ciotti veut aller "plus loin"

Le député UMP Eric Ciotti, le 28 novembre 2012 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives] Le député UMP Eric Ciotti, le 28 novembre 2012 à Paris [Martin Bureau / AFP/Archives]

Le député UMP Eric Ciotti a approuvé dimanche la procédure de dissolution lancée contre le groupe d'extrême droite Jeunesse nationalistes révolutionnaires (JNR) et a demandé que le gouvernement aille "plus loin" contre "tous les groupes violents".

"Cela sert à quelque chose de dissoudre ces mouvements (...) S'il y a une expression de violence dans un groupe associatif, il doit être dissous, c'est un principe", a déclaré l'élu des Alpes-Maritimes dans un entretien à RCJ.

"Je dis également au gouvernement qu'il faut qu'il aille plus loin et qu'il s'engage dans une dissolution générale de tous les groupes qui utilisent ou qui prônent la violence", a ajouté Eric Ciotti.

"Là, j'ai l'impression qu'il y a une forme de regard un peu partiel sous le coup de cette légitime émotion (...) Regardons tous les groupes violents et n'hésitons pas à aller très largement plus loin dans cette dissolution", a-t-il insisté.

Jean-Marc Ayrault a lancé samedi une procédure de dissolution des JNR, groupuscule d'extrême droite qui ne semble pas directement lié à la mort de Clément Méric, mais que le gouvernement soupçonne d'être en passe de constituer "un groupe de combat".

Vous aimerez aussi

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner le 12 juin 2019 à Paris [ludovic MARIN / AFP]
Gouvernement Immigration : Christophe Castaner ouvert à un débat sur des quotas
Le gouvernement va débloquer 70 millions d'euros de mesures immédiates pour tenter d'apaiser les personnels des services d'urgences mobilisés depuis trois mois.
Conflit social Crise aux urgences : le gouvernement débloque 70 millions d'euros de mesures immédiates
Aéroports de Paris Référendum sur la privatisation d'ADP: des bugs en série pour voter sur le site

Ailleurs sur le web

Derniers articles