Bretagne : le pacte d’avenir est fixé

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. [KENZO TRIBOUILLARD / AFP]

Positionner la Bretagne en tant que «grande région productive». C’est le cap qu’a fixé le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, qui présentait en Conseil des ministres le pacte d’avenir prévu pour la région. 

 

Visant à répondre à la crise sociale et économique qui frappe la Bretagne, avec en toile de fond les contestations récentes des Bonnets rouges, le projet, de plus d’un milliard d’euros, sera soumis mardi prochain au Conseil économique, social et environnemental (Ceser) de la région.

Ce n’est qu’ensuite que le chef de gouvernement se déplacera à Rennes (Ille-et-Vilaine) pour le signer. 

Prenant acte de l’«inquiétude profonde sur l’avenir du modèle breton», Jean-Marc Ayrault assure que ce pacte n’est que le «début d’une démarche». 

Les concertations menées depuis octobre entre les acteurs politi­ques, économiques et sociaux de la région ont permis de fixer plusieurs axes de travail, dont l’agriculture et le secteur agroalimentaire, mais aussi l’identité de la Bretagne, son potentiel maritime et son manque d’accessibilité.

 

Les Bonnets rouges invitent Hollande en Bretagne

Bonnets rouges : les Français disent stop

À suivre aussi

Transports Grève générale : TGV, RER, métro, bus, avion... Le point sur les prévisions de trafic pour vendredi
Social Pénurie d'essence : quelles sont les stations-services qui distribuent encore du carburant ?
Transports Grève du 5 décembre : avez-vous le droit de ne pas aller au travail ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles