Millau sous le choc

Image d'illustration[VALERY HACHE / AFP]

Ils ont rendu hommage à celle qu’ils considèrent comme un «petit ange». Ils étaient 1.500 à participer dimanche après-midi à la marche blanche organisée en mémoire de la collégienne de 14 ans sauvagement assassinée vendredi soir.

 

L’émotion et l’incompréhension régnaient parmi l’assistance après la disparition de l’adolescente, alors que son meurtrier présumé a été placé dans un service psychiatrique sur décision judiciaire. Samedi, il avait été placé en garde à vue.

Souffrant de problèmes psychologiques et connu pour être toxicomane, l’homme de 28 ans aurait, selon l’enquête, sonné vendredi soir au domicile de ses voisins.

S’y trouvaient une adolescente et l’une de ses amies, venue passer la nuit, tandis que les parents, selon le Midi libre , étaient sortis participer au Téléthon.

Le suspect aurait fermé la porte à clé derrière lui avant de saisir un couteau dans la cuisine et de poignarder une quinzaine de fois, sans raison, l’une des jeunes filles.

Il a ensuite été interpellé sans résistance alors que la fille hôte avait réussi à prendre la fuite

 

Millau : une adolescente meurt poignardée

Roubaix : il tue son colocataire de 60 coups de couteau

À suivre aussi

Faits divers Vidéo : une voiture de rallye fauche cinq spectateurs, tuant l'un d'eux
Les légionnaires débarquent dans le Larzac
Armée Les légionnaires débarquent dans le Larzac
Rodez Rodez : le chef de la police municipale mortellement poignardé en pleine rue

Ailleurs sur le web

Derniers articles