Louis XVI ou Lénine ? Le 21 janvier divise Twitter

Les statues de Louis XVI et Marie-Antoinette dans la basilique de Saint-Denis, nécropole des rois de France [CC / DStanley]

Chaque 21 janvier, c'est la même chose. Tandis que les uns honorent la mémoire de Louis XVI guillotiné le 21 janvier 1793, d'autres rendent hommage à Lénine mort le 21 janvier 1924. Désormais, les mémoires s'affrontent sur Twitter.

 

Le roi de France d'un côté. Le père de la Révolution internationale de l'autre. Deux figures totalement opposées, rassemblées pourtant par un point commun : Louis XVI et Lénine sont tous deux morts un 21 janvier. Le premier, guillotiné place de la Concorde à Paris, le second dans son lit, à Vichnie Gorki.

Depuis plus de deux siècles, l'exécution du premier est commémorée par les monarchistes qui se rassemblent traditionnellement à la chapelle expiatoire à Paris, dressée sur l'ancien cimetière où les corps du roi et de la reine Marie-Antoinette, exécutée le 16 octobre1793, ont été déposés. Par ailleurs, de nombreuses messes sont célébrées à la mémoire du défunt monarque.

 

Mémoire contre mémoire

Inversement, les nostalgiques du leader de la Révolution d'Octobre ont régulièrement commémoré l'anniversaire de sa mort. Le PCF avait ainsi coutume d'organiser de grands rassemblements - comme à la Mutualité à Paris - pour honorer la mémoire de celui qui a engendré le concept de "terreur de masse". Chaque année encore, à Moscou, le mausolée de Lénine est fleuri le 21 janvier.

Aujourd'hui, les hommages se déroulent aussi sur les réseaux sociaux, au risque de se croiser et de s'y affronter. Ainsi, depuis mardi matin, personnalités et anonymes multiplient les messages sur Twitter et parfois les invectives à propos de Louis XVI et de Vladimir Ilitch Lénine.

Henri d'Orléans, comte de Paris et prétendant orléaniste au trône de France, est présent sur Twitter. Dès dimanche, il annonçait son intention de rendre hommage à son ancêtre.

 

 

Les légitimistes, pour qui le prétendant au trône de France est Louis de Bourbon, duc d'Anjou, serrent également les rangs à l'approche de la date anniversaire.

 

 

Des élus de la République se joignent aux commémorations : en l'occurence Christine Boutin.

 

 

L'Eglise n'oublie pas non plus. C'est le cas de Mgr Le Gall, recteur du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, centre mondial de prière pour les défunts.

 

 

Pour Lénine, les tweets fleurissent également. Et, contrairement à ceux qui concernent le roi, ils viennent du monde entier. A commencer par la Russie...

 

 

En France, Lénine reste une figure honorable à gauche de la gauche, comme le démontre Alexis Corbière, du Front de Gauche.

 

 

Le même Alexis Corbière que l'exécution de Louis XVI semble inspirer et qui utilise pour l'occasion hashtag #tetedeveau au goût discutable.

 

 

Alain Soral, le sufureux ami de Dieudonné, évoque également l'anniversaire sur le site d'Egalité et Réconciliation au travers d'une vidéo distanciée et d'une infographie du mausolée.

 

 

Mais les esprits farceurs sont toujours présents sur Twitter pour tenter de calmer les esprits qui s'échauffent.

 

 

 

 

Rendez-vous dans un an pour un débat identique.

 

Jean Sevilla : "Le roman national n'est pas mort"

Lorànt Deutsch : "Je cultive mon pays !"

Jean-Claude Carrière : "L'histoire est toujours une réinvention du passé"

 

À suivre aussi

mémoire Le lieutenant-colonel Dreyfus pourrait être nommé général à titre posthume
Bon à savoir Pourquoi dit-on apprendre «par cœur» ?
Dans la ville israélienne de Tel-Aviv, des passants observent deux minutes de silence au son des sirènes le 2 mai 2019, pour marquer la journée de la Shoah en mémoire des six millions de victimes juives du nazisme durant la Seconde Guerre mondiale [JACK GUEZ / AFP]
mémoire Israël se fige pour la journée de commémoration de la Shoah

Ailleurs sur le web

Derniers articles