Vincent Lambert : le Conseil d'Etat se prononce pour l'arrêt des soins

Le Conseil d'Etat à Paris [Boris Horvat / AFP/Archives]

Le Conseil d'Etat a tranché ce mardi sur le cas de Vincent Lambert en se prononçant pour l'arrêt des soins.

 

La décision était très attendue. Le Conseil d'Etat  vient de rendre son jugement en se prononçant en faveur de l'arrêt des soins qui maintiennent en vie Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif chronique. 

La plus haute juridiction administrative française a jugé légale la décision médicale du CHU de Reims de mettre fin aux traitements de Vincent Lambert. 

Cette annonce survient alors que la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) avait indiqué dans la journée avoir été saisie en urgence par les parents de Vincent Lambert.

Ancien infirmier en psychiatrie de 38 ans, Vincent Lambert est hospitalisé au CHU de Reims depuis son accident de la route en 2008 qui a provoqué selon les médecins des "lésions irréversibles."

Depuis, deux camps s'opposent. Ses parents ainsi qu'un frère et une sœur l'estiment toujours "présent" et réclament qu'il soit maintenu en vie. A l'inverse, l'épouse de Vincent Lambert, son neveu, six autres frères et sœurs et le corps médical demandent l'arrêt des soins, conformément à sa volonté, disent-ils. 

 

> Lire la décision du Conseil d'Etat

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles