Braquage de Dolomieu : un des suspects a avoué

FRANCE-CRIME [Philippe Desmazes / AFP] FRANCE-CRIME [Philippe Desmazes / AFP]

Interpellé samedi avec deux autres suspects, le tueur présumé d'Hugo Villerez, un homme de 34 ans tué mardi au cours du braquage d'un bureau de tabac en Isère, a reconnu les faits en garde à vue, a annoncé le procureur de Grenoble.

 

L'assassin présumé du trentenaire, âgé de 19 ans, a été appréhendé au petit matin à son domicile situé à Morestel, une commune voisine de Dolomieu où s'est déroulé le drame.

Au cours de sa garde à vue, qui a été prolongée samedi soir, le jeune braqueur a reconnu les faits et a conduit les enquêteurs à l'endroit ou il avait abandonné le fusil qui a tué Hugo Villerez.

"Il exprime des regrets et a pleuré. Il indique avoir complètement paniqué. Au cours des faits, Hugo s'est semble-t-il exprimé. Sur ce point, il y a plusieurs versions", a précisé Jean-Yves Coquillat, procureur de la République à Grenoble, lors d'une conférence de presse.

Selon le magistrat, le tueur présumé d'Hugo a expliqué qu'il avait intimé l'ordre au jeune homme de s'arrêter alors qu'il avançait vers lui. Mais le trentenaire aurait semble-t-il continué d'avancer vers le malfaiteur, poussant celui-ci à descendre l'escalier du commerce à reculons. Une fois sur le bitume, le voyant toujours d'approcher, il aurait eu peur et tiré.

 

Trois suspects

Samedi matin on apprenait que "trois personnes ont été interpellées ce matin à 6 Heures, dont le tueur présumé d'Hugo. Ces arrestations sont basées sur des éléments d'enquête dont nous disposons depuis le départ". Des mots prononcés par Jean-Yves Coquillat, le procureur de la république de Grenoble.

Ces arrestations, effectuées dans les communes voisines de Dolomieu, venaient conforter l'hypothèse d'agissements de braqueurs "locaux".

Jeudi, le véhicule utilisé par les deux auteurs présumés du braquage du bureau de tabac avait été retrouvé intact sur un chemin isolé voisin et acheminée vers Grenoble pour expertise. "Nous attendons les résultats", a précisé M. Coquillat.

Selon le parquet, la victime aurait semble-t-il suivi à l'extérieur du commerce un malfaiteur armé d'un fusil de chasse. Les deux hommes, situés à "quelques mètres de distance" l'un de l'autre, auraient ensuite eu un bref échange verbal, à l'issue duquel le braqueur a ouvert le feu sur le jeune homme, le blessant mortellement.

Jeudi soir, plus d'un millier de personnes, habitants de Dolomieu, des communes avoisinantes ou simples anonymes, se sont rassemblées sur la place centrale du village, à quelques mètres des lieux du drame, pour rendre hommage à la victime.

De nombreux élus de tout le canton sont également venus témoigner de leur soutien à la mère d'Hugo, conseillère municipale de Dolomieu, et à la commerçante victime du braquage. Les funérailles se tiendront lundi à Dolomieu.

Vous aimerez aussi

Faits divers Nordahl Lelandais a reconnu des agressions sexuelles sur des fillettes
Enquête «Gilets jaunes» : Eric Drouet entendu samedi matin par la police judiciaire de Versailles
Enquête Nordahl Lelandais mis en examen pour attouchements sexuels sur sa filleule de 4 ans

Ailleurs sur le web

Derniers articles