Cartables roses, cartables bleus : la polémique

A Puteaux, la mairie distribue des cartables roses et bleus- Photo d'illustration [CC / Simone Meier]

Ce matin, à Puteaux, de nombreuses petites filles ont fait leur rentrée avec un cartable rose sur le dos, tandis que les petits garçons arboraient des cartables bleus. Cette situation est jugée par certains comme une "provocation".

 

Cette année encore, la mairie de Puteaux renouvelle son opération de distribution de fournitures scolaires aux écoliers de la ville. Au total, plus de 3900 cartables ont ainsi été remis aux familles putéoliennes.

Si l'année dernière, les sacs étaient de couleur noire, ils présentent pour cette rentrée des tonalités plus "flashies" : du bleu et du rose. En outre, les cartables roses, pour les filles, contiennent un kit de création de bijoux, tandis que les cartables bleus, pour les garçons, sont équipés d'un kit de construction de robots.

 

 

A la veille de l'ouverture, à Lyon, du premier Congrès sur les Etudes de Genre en France, La décision de la municipalité a provoqué la controverse. Certains y voient en effet une provocation, enfermant les enfants dans les "stéréotypes de genre" contre lesquels le gouvernement est décidé à lutter, et Najat Vallaud-Belkacem en particulier, comme l'a montré la polémique récente sur les ABCD de l'égalité.

Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes Âgées et de l'Autonomie, qui avait déjà dénoncé les cartables pour fille "bien roses, bien nunuches", au mois d'août, s'est émue de cette décision sur Twitter : 

 

 

Le maire UMP de Puteaux, Joëlle Ceccaldi-Raynaud, ne souhaite même pas s'attarder sur la question. "Je ne vois pas pourquoi il faut aller chercher une polémique là-dedans", a t-elle déclaré, insistant plutôt sur la question de l'accès des familles aux fournitures. Sur les réseaux sociaux, la politique de la municipalité a par ailleurs été approuvée par des internautes, réagissant aux messages critiques : 

 

cartable_reax.jpg

 

Quant aux familles de Puteaux, elles ne se sont guère posé de questions puisque l'ensemble des cartables a été écoulé sans problème. La polémique pourrait donc faire long feu dans cette commune des Hauts-de-Seine où Mme Ceccaldi-Reynaud a été réélue maire aux dernières élections municipales avec près de 56% des voix face à une opposition fragmentée.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles