"Que font les petits garçons" ? L'Académie de Nantes embarrassée

Une nouvelle polémique à l'école ? [MARTIN BUREAU / AFP]

L'Académie de Nantes recommandait des ouvrages pour enfants à ne pas rapporter à la maison... pour ne pas choquer les parents. Repérée par des internautes, la page concernée, qui datait de 2006, a été retirée du site mardi matin.

 

"Il est impératif que la phase de découverte ait lieu en classe et que les albums ne soient pas empruntés pour être emmenés à la maison. Les réactions très négatives de certains adultes à l'égard du livre pourraient compromettre son exploitation".

Cette recommandation, qui figurait dans les "ressources pédagogiques" du site de l'Académie de Nantes, concernait le livre "Que font les petits garçons ?", un album de Nikolaus Heidelbach, publié en 2000, préconisé pour les élèves de cyle 3 (CE2, CM1, CM2).

 

couverture_petits_garcons.jpg

 

Des internautes, ayant repéré cette mention, se sont empressés de la faire connaître sur les réseaux sociaux, s'indignant de cette mise à l'écart explicite et assumée des parents d'élèves.

Il faut dire que le contenu de cet album n'est pas anodin. La fiche de l'académie, actualisée en décembre 2006, explique en effet que ce livre "dérange" car il aborde "deux sujets tabous dans la littérature de jeunesse (...) : la mort et la sexualité", et "propose un catalogue assez scandaleux de l'activité des petits garçons".

 

> Lire la fiche pédagogique

que_font_les_petits_garcons_0.jpg

 

 

Face à la levée de boucliers déclenchée par cette fiche, l'Académie de Nantes a retiré la fiche de son site. La page est désormais inaccessible, et la notice déclarée "archivée", mais on peut encore la consulter ici.

 

academie_de_nantes_ok.jpg

 

 

Il n'est pas certain cependant que ce retrait suffise à éteindre le buzz, alors que les controverses relatives aux questions de genre et aux ABCD de l'Egalité ne sont toujours pas éteintes.

C'est cependant le souhait de l'Académie de Nantes qui insiste sur le caractère ancien de cette fiche et explique son retrait par le souci de "ne pas mettre d'huile sur le feu".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles