La police parisienne teste ses drones

Un drone (photo d'illustration). Un drone (photo d'illustration). [AFP]

Annoncés fin août, les drones de la préfecture de police seront testés vendredi soir pour la première fois dans des conditions réelles, lors d’un match de football à Créteil (Val-de-Marne)

 

Les drones policiers sont enfin de sortie. Pendant la rencontre Créteil-Clermont-Ferrand (Ligue 2), la préfecture de police espère évaluer la plus-value de ce dispositif et sa complémentarité avec la vidéoprotection. Deux types d'engins seront expérimentés : des légers de un à deux kilos et un plus gros (vingt kilos) avec une hélice 2,5 mètres d’envergure et une caméra thermique pour la vision nocturne.

Ils seront capables d’effectuer des vols stationnaires jusqu’à environ 50 mètres de hauteur, pendant 20 à 60 minutes. Ils surveilleront les supporters dans les tribunes et aux abords du stade, sans pouvoir identifier les visages (les caméras ne sont pas assez performantes). A terme, les drones pourront être utilisés lors de prises d’otages ou de violences urbaines, afin d’éviter aux policiers de tomber dans des guet-apens. Ils n’auront toutefois pas le droit de voler au-dessus du public ni des espaces privés.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles