Vandalisme et exhibition : deux Femen à la barre

Le 20 décembre, une militante Femen fait irruption dans l'église de la Madeleine à Paris. [THOMAS SAMSON / AFP]

Les Femen dans le viseur de la justice. Deux activistes féministes passent ce mercredi 15 octobre devant le tribunal correctionnel, pour deux affaires différentes.

 

Dans la première, les juges doivent rendre leur délibéré concernant une militante ukrainienne de 26 ans, réfugiée politique en France, accusée d’avoir dégradé la statue de cire de Valdimir Poutine au Musée Grévin (9e). Le 5 juin dernier, buste nue, elle lui avait porté plusieurs coups avec un pieu, en criant "Poutine dictateur".

Poursuivie pour "exhibition sexuelle" et «dégradation», elle encourt 1.500 euros d’amende.

Dans la seconde affaire, une Femen française d’une trentaine d’années doit comparaître pour "exhibition sexuelle" dans l’église de la Madeleine (8e). La militante y avait mimé un avortement, seins nus, le 20 décembre 2013. Cette action visait à dénoncer les positions anti-avortement de l’Eglise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles