A. Depledge (Hassle) : "l'aide-ménagère en un clic"

Les clients d'Hassle peuvent trouver une aide-ménagère d’un simple clic, à 7,95 euros de l’heure (après déduction fiscale de 50 %). Les clients d'Hassle peuvent trouver une aide-ménagère d’un simple clic, à 7,95 euros de l’heure (après déduction fiscale de 50 %). [Hassle]

S’offrir les services d’un professionnel pour garder son domicile propre nécessite souvent de faire passer des entretiens, d’obtenir des garanties et de faire confiance. Pour simplifier la démarche, le nouveau site Internet Hassle.com permet de trouver en un clic une aide-ménagère près de chez soi, à Paris et en petite couronne. Importé du Royaume-Uni, le service cofondé par Alex Depledge mise sur le paiement dématérialisé et des tarifs compétitifs.

 
D’où vient l’idée de Hassle.com ?
 
Elle nous est venue en 2011. Jules Coleman, avec qui j’ai fondé Hassle.com, avait eu du mal à dénicher un professeur de piano à domicile. Nous avons donc lancé notre site pour trouver des services en tous genres facilement, près de chez soi. Nous avons alors remarqué que 75 % des internautes recherchaient une aide-ménagère. Nous nous sommes donc concentrés dessus début 2013 pour répondre à cette forte demande.
 
 
Comment le site fonctionne-t-il ?
 
Les clients trouvent une aide-ménagère d’un simple clic, à 7,95 euros de l’heure (après déduction fiscale de 50 % et pour deux heures minimum), contre 10 à 15 euros habituellement. Pour réserver, ils payent un acompte de 15 euros directement en ligne, par carte bancaire. Le paiement est finalisé une fois le travail de la femme de ménage terminé.
 
 
Comment sélectionnez-vous les aide-ménagères ?
 
Celles-ci peuvent faire acte de candidature directement sur le site Hassle.com, avant d’être reçues dans nos locaux, à Paris. Elles participent alors à des tests rigoureux afin de vérifier leurs compétences. C’est un processus qui dure environ trois semaines.
 
 
Comment sont-elles rémunérées ?
 
Nos aides-ménagères sont payées 13 euros de l'heure, ce qui est 36 % de plus que dans les agences de nettoyage traditionnelles. Cette rémunération est aussi une manière d'inciter les professionnelles à s'écarter du travail au noir.
 
 
Que se passe-t-il si le client n'est pas satisfait ?
 
Dans ce cas, il doit le faire savoir dans les 48 heures suivant le premier nettoyage. Nous lui proposons alors de changer d'aide ménagère, sans frais supplémentaires, ou de le rembourser.
 
 
Avez-vous des projets d'extension ?
 
Oui, à commencer par le reste de l'Ile-de-France. Pour l'instant proposons nos services à Paris, dans les Hauts-de-Seine, en Seine-Saint-Denis et dans le Val-de-Marne. Suivront dans un premier temps l'Essonne et le Val-d'Oise. A terme, nous souhaitons viser d'autres grandes villes de France, comme Lyon et Bordeaux.
 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles