Manifestation interdite à Barbès : un organisateur présumé jugé

Des manifestants s'opposent aux forces de police le 19 juillet 2014 dans le quartier de Barbès, à Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Des manifestants s'opposent aux forces de police le 19 juillet 2014 dans le quartier de Barbès, à Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Le rassemblement à Barbès avait dérapé en émeute urbaine.

 

L’un des organisateurs présumés d’une manifestation propalestinienne en juillet dernier doit comparaître mercredi devant le tribunal de grande instance de Paris. Il est jugé pour avoir appelé au maintien du rassemblement, ainsi qu’un autre quelques jours plus tard à République, alors qu’ils avaient tous deux été interdits par les autorités.

Ce porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) avait lui-même déclaré les mouvements en préfecture au nom de tous les organisateurs, c’est donc lui qui doit en répondre. Il encourt six mois d’emprisonnement et 7 500 euros d’amende.

Le 19 juillet dernier, des dizaines de casseurs avaient affronté les forces de l’ordre pendant plusieurs heures, à la suite de la manifestation. Une quarantaine de personnes avaient été interpellées et 17 agents des forces de l’ordre blessés.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles