Le Bluebus de la Fondation Louis-Vuitton séduit

Plus de 6 000 personnes ont emprunté le Bluebus lors de la semaine inaugurale de la Fondation Louis-Vuitton. Plus de 6 000 personnes ont emprunté le Bluebus lors de la semaine inaugurale de la Fondation Louis-Vuitton. [S. Pilzken]

Ca roule pour le Bluebus. Le service 100 % électrique de la fondation Louis-Vuitton (16e), qui permet d’y accéder depuis la place de l’Etoile (8e), connaît un véritable succès depuis l’inauguration du lieu, le 20 octobre dernier.

 

Cette nouvelle solution de transport écologique a en effet été utilisée par 6 000 personnes lors de la semaine inaugurale, et plus de 10 000 la semaine suivante (du 27 octobre au 2 novembre).

La navette est particulièrement appréciée car la Fondation, accolée au Jardin d’Acclimatation, est distante d’une dizaine de minutes à pied de la station de métro la plus proche (Les Sablons, ligne 1).

 

Des bus tous les quarts d’heure

Au total, quatre bus sont mis à disposition. Cette solution complète de transport (véhicules, recharge, maintenance…) est élaborée par le groupe Bolloré – qui a aussi développé le service d’autopartage Autolib’.

Les Bluebus effectuent des rotations toutes les quinze minutes environ, entre les deux arrêts situés à l’angle de l’avenue de Friedland et de la place Charles-de-Gaulle pour l’un, et juste devant la Fondation pour l’autre. Cela représente près d’une centaine d’allers-retours par jour en moyenne, soit 2 500 kilomètres parcourus en une semaine. Le trajet coûte un euro, à payer directement auprès du chauffeur (en espèces).

 

Des bus accessibles à tous

Le Bluebus a également mis un point d’honneur à rendre son service le plus accessible possible aux personnes âgées et handi­capées. Ceux dont la mobilité est réduite peuvent en effet monter à bord du véhicule très facilement grâce à un plancher bas, au ras du trottoir, et à ses larges portes (1,32 mètre) latérales.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles