Pourquoi les sapeurs-pompiers de Paris sont-ils des militaires ?

Un camion des pompiers de Paris.[CC / Wikipedia]

Contrairement à la plupart des brigades de sapeurs-pompiers en France, celle de Paris est une unité militaire depuis le XIXe siècle, conformément au souhait de Napoléon Ier.

 

En 1810, l’empereur avait échappé de peu à la mort au cours d’une soirée célébrant son union avec l’archiduchesse Marie-Louise d’Autriche à la suite de l’embrasement de l’ambassade d’Autriche. Les gardes pompiers, alors peu expérimentés, avaient eu du mal à maîtriser les flammes, ce qui avait provoqué des dizaines de victimes.

Napoléon a donc décidé de réorganiser et de professionnaliser la lutte contre le feu, en la confiant à un corps de son armée impériale. Selon lui, seule l’organisation militaire garantissait le sérieux et l’efficacité.

C’est ainsi que le 18 septembre 1811, le bataillon de sapeurs-pompiers de Paris a été officiellement créé par décret impérial. Il est ensuite devenu «régiment» en 1866, avant d’acquérir son nom actuel de «brigade» en 1967. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles