Les Femen ont-elles kidnappé un prêtre ?

Un canular ? [DR / Capture d'écran]

La visite prochaine du pape François au Parlement de Strasbourg n'est pas du goût des Femen. Les activistes féministes ont laissé courir le bruit vendredi qu'elles avaient kidnappé un prêtre pour forcer le Saint-Père à annuler son voyage.

 

Si les positions pastorales du pape François font grincer des dents dans les milieux les plus conservateurs de l'Eglise catholique, ses convictions morales continuent d'irriter au plus haut point les milieux libertaires.

Ses propos récents, le 15 novembre, devant une assistance de médecins catholiques italiens, témoignent d'une fermeté intangible sur des questions aussi sensibles que l'avortement, l'euthanasie, la PMA  ou la recherche embryonnaire.

 

Enlèvement

Autant dire que ce discours n'est guère du goût des activistes du mouvement Femen que revulsent, comme Jean-Luc Mélenchon, l'idée de voir le souverain pontife fouler le sol français à Strasbourg le 25 novembre.

Vendredi, elles ont diffusé une vidéo dans laquelle on peut voir un prêtre catholique, en col romain, enlevé par des militantes, seins nus et têtes cagoulées.

 

 

"FEMEN kidnappe un prêtre et demande l'annulation de la venue du Pape le 25 novembre au Parlement européen contre la libération de l'otage. Dieu n'est pas un magicien. Le Pape n'est pas un politicien" explique un message placé dans la vidéo de l'enlèvement.

Si un léger doute subsiste, tout porte à croire qu'il s'agit là d'un canular au regard du faible degré de résistance de la "victime". Le cas échéant, il s'agit d'un nouveau prétexte pour attirer l'attention des caméras.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles