Cinq attentats déjoués en France depuis l'été 2013

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.[AFP / ARCHIVES]

Selon le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, pas mois de cinq projets d'attentats ont été déjoués ces derniers mois.

 

La menace est plus que jamais réelle. Répétant depuis plusieurs mois le danger que représentent les départs massifs de jeunes Français pour le jihad, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a rapporté mercredi, lors du conseil des ministres, que cinq projets d’attentats avaient été déjoués dans le pays depuis l’été 2013.

 

Plusieurs départements touchés

Quatre de ces attaques ont été planifiées par des jihadistes revenus après avoir été combattre en Syrie, et concernent plusieurs départements, du Nord aux Alpes-Maritimes en passant par les Bouches-du-Rhône. 

La cinquième concernait quant à elle un jeune homme de Rhône-Alpes dont les frères étaient partis combattre aux côtés des jihadistes.

 

Les départs ont doublé en un an

Le locataire de la Place Beauvau a profité de son intervention pour rappeler que le nombre de Français impliqués dans les filières jihadistes avait doublé depuis janvier, pour être désormais supérieur à 1 200. Parmi eux, un quart se sont récemment convertis à l’Islam, et près d’un tiers sont des femmes. 

 

LES CHIFFRES A RETENIR  : 

13 filières d'acheminement vers l'Irak ou la Syrie ont été démantelées depuis 2013. Certaines concernaient plus de 20 personnes.

103 enquêtes judiciaires sont actuellement ouvertes.

118 individus ont à ce jour été mis en examen (82 ont été écrouées, 36 sont placés sous contrôle judiciaire)

- 1 200 Français sont impliqués dans les filières. Sur ce total, 390 sont sur place, 231 sont en transit, 234 ont quitté la Syrie et 185 ont déjà regagné la France.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles