Grèves en série à prévoir dans le milieu médical

L'entrée des Urgences du CHU de Grenoble, le 5 janvier 2014 [Jean-Pierre Clatot / AFP]

La semaine de Noël sera perturbée par des mouvements de grève des urgentistes, des médecins généralistes et des spécialistes.

 

Se faire soigner risque d’être compliqué dans les prochains jours. Le monde médical prévoit en effet une semaine de mobilisation pour protester contre les conditions de travail ou la loi Santé.

Ce sont les urgentistes qui ouvrent le bal, lundi, pour dénoncer la non prise en compte de la pénibilité de leur activité. Ils réclament une réduction de leur temps de travail à 48 heures hebdomadaires (contre une soixantaine actuellement) et une augmentation de leur indemnité de garde.

Les médecins généralistes et spécialistes leurs emboîteront le pas, mardi, en fermant leurs cabinets pour protester contre certaines mesures de la loi Santé. Ils s’opposent notamment à la généralisation du tiers-payant, qui entraînerait, selon certains syndicats, une «sur-consommation» des soins et des complications administratives.

Des crispations qui ont entraîné le report de l’examen du projet de loi, initialement prévu en janvier, au printemps 2015. Mais aucun accord n’a pour l’instant été trouvé entre les professionnels et le gouvernement.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles