Brève prise d'otages dans une Poste à Colombes

Ce délinquant de droit commun âgé de 30 ans, connu de la police pour de "petits délits", s'est rendu de lui-même peu avant 14h30.[THOMAS SAMSON / AFP]

Deux personnes ont été prises en otages pendant deux heures à la mi-journée ce vendredi par un homme manifestement alcoolisé dans un bureau de poste de Colombes près de Paris (Hauts-de-Seine). Le preneur d'otages a été interpellé par la police et les otages libérés sans faire de blessé.

 

"Il n'y a pas eu d'assaut, l'homme s'est rendu de lui-même", et les otages sont sortis "choqués mais pas blessés"  a indiqué à l'AFP une source policère.  La prise d'otages avait débuté vers 12h30. Un homme seul était entré dans le bureau de poste du boulevard Charles de Gaulle et certains clients avaient réussi à s'enfuir. 

Connu de la police comme délinquant de droit commun, il s'était retranché avec deux personnes. L'homme, équipé d'une "arme de poing factice", n'avait "aucune revendication terroriste".

Il a lui même appelé police-secours en affirmant être lourdement armé, de grenades et kalachnikov. "Il a appelé le 17 en tenant des propos décousus", a expliqué une source policière de l'AFP, selon laquelle aucun coup de feu n'a été tiré. 

D'importants moyens avaient été déployés. Un hélicoptère de la Sécurité civile, la Brigade de recherches et d'intervention de la PJ parisienne et les policiers d'élite du Raid.

Sur Twitter, les internautes témoignaient de la mobilisation des forces de l'ordre et des services de secours.

 

 

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles