Blocage des routiers : le trafic perturbé

Un routier prend part au blocage du port de Gennevilliers le 19 janvier.[Kenzo Tribouillard / AFP]

La mobilisation des professionnels de la route a engendré des centaines de kilomètres de bouchons.

 

Des files de poids-lourds à l’arrêt ou au ralenti. La mobilisation des chauffeurs routiers a perturbé le trafic sur tout le territoire, lundi, créant plus de 730 kilomètres de bouchons.

Les professionnels de la route ont notamment bloqué les banlieues des villes de l’Ouest, de Bordeaux à Caen en passant par Nantes et Rennes.

En Île-de-France, ils les militants ont mené des actions au port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), par lequel transitent des millions de tonnes de marchandises chaque année.

Se félicitant d’un mouvement qui ne cesse de "prendre de l’ampleur", les syndicats espèrent que ce coup de pression sur le patronat influera sur le cours des négociations annuelles obligatoires. Celles-ci, qui démarrent mardi, portent notamment sur le salaire des chauffeurs.

Les organisations syndicales, qui dénoncent une "paupérisation" de la profession, réclament une revalorisation globale des revenus. Après ces actions, les négociations s’annoncent donc pour le moins tendues. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles