Vers la fin du conflit pour les routiers ?

Les négociations butent sur l’ampleur de l’augmentation salariale.[CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Les actions des routiers grévistes se sont multipliées depuis dimanche soir. Ils réclament une hausse de leur salaire. Après une première réunion entre syndicats et patronat sans résultats, une seconde rencontre est prévue demain.

 

Négociations, acte 2. Alors que la première réunion s’était soldée, mardi, par un échec, patronat et syndicat du transport routier doivent se réunir à nouveau jeudi matin autour de la table pour tenter de trouver un compromis sur les salaires et ainsi stopper le mouvement de grève qui perturbe le pays depuis dimanche.

Les négociations butent en effet sur l’ampleur de l’augmentation salariale. D’un côté les syndicats réclament 5%, de l’autre, le patronat ne veut pas aller au-delà de 2%. La CFDT Transport, syndicat majoritaire de la profession, s’est dit prête "à entrer dans un conflit majeur" si les organisations patronales refusaient de nouvelles négociations.

Brièvement suspendu dans la nuit de mardi à mercredi, les actions des routiers ont reprises ce matin : opérations escargot à Rennes et sur l’autoroute A1 dans le sens Lille-Paris, barrages filtrants dans la région bordelaise... Si aucun accord n’est trouvé, ce type de scénarios pourraient se répéter.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles