Total va geler les embauches en 2015

Logo de Total [Eric Piermont / AFP/Archives]

Total va réduire ses effectifs de 2.000 personnes en 2015, principalement par le biais d'un gel des embauches dans l'exploration-production et le raffinage-pétrochimie, a annoncé jeudi le directeur général du géant pétrolier français, Patrick Pouyanné.

 

"Nous avons décidé de geler nos embauches. Alors geler, cela ne veut pas dire zéro. (...) Geler, cela veut dire une division par cinq à six de nos recrutements, dans l'amont, dans le raffinage-pétrochimie, et dans le marketing-services dans les zones matures, c'est-à-dire l'Europe", a déclaré le dirigeant.

"Nous allons également engager un plan volontaire (...) de réduction des effectifs de la holding du groupe. Tout ça représentera in fine, à cause de ce gel, une réduction (...) des effectifs de l'ordre de 2.000 personnes à la fin de l'année, soit 200 millions de dollars d'économies", a-t-il ajouté.

 

Faire face à la chute du prix du baril

"C'était surtout des recrutements qui avaient lieu dans nos filiales", a-t-il précisé.

Total, qui va réduire drastiquement ses coûts et investissements pour faire face à la chute du prix du baril, compte environ 100.000 salariés à travers le monde.

 

La consommation du carburant en baisse

Le groupe a également annoncé une réduction de moitié de la capacité de raffinage de sa raffinerie de Lindsey, en Angleterre, première étape d'un plan de restructuration de son outil de raffinage européen, en surcapacité chronique face à une consommation de carburants en baisse sur le Vieux Continent.

Le nombre de postes y passera de 580 à 400 environ, a indiqué M. Pouyanné.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles