Le scooter brûle, les internautes privés de connexion

"Pas loin de 400 liens fibre ont été touchés par cet incendie", a précisé Guillaume Fauré, directeur des relations régionales SFR pour le Sud-Ouest, au site ariegenews qui a révélé l’affaire.[CC / Jean-Louis Zimmermann]

L’incendie volontaire d’un scooter à Toulouse a provoqué lundi d’importantes coupures d’internet dans une partie de l’Ariège et de la Haute-Garonne. Explications.

 

C’est un vol tristement banal qui a engendré de nombreux désagréments pour une foule d’internautes de la région Midi-Pyrénées.

Lundi à l’aube, un deux-roues a été dérobé dans un quartier de Toulouse, puis incendié sous l’un des ponts de la ville. Les flammes émanant de la combustion du scooter se sont rapidement propagées à une gaine dans laquelle de la fibre optique avait été installée.

 

Entreprises et collectivités touchées

"Pas loin de 400 liens fibre ont été touchés par cet incendie", a précisé Guillaume Fauré, directeur des relations régionales SFR pour le Sud-Ouest, au site ariegenews qui a révélé l’affaire.

La détérioration de la fibre optique a provoqué des coupures d’internet en cascade dans une partie des départements de la Haute-Garonne et de l’Ariège. "Plus d’une centaine d’entreprises  et de collectivités (telles que des services du Conseil général de l’Ariège ou de la mairie de Toulouse) ou encore l’antenne du CNRS", ont été impactées note ariegenews.

Lundi soir, l’ensemble des connexions n’avait pas été rétabli. Et l’incendiaire du scooter courait toujours.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles