"Il reste des enfants à écraser" : le panneau polémique

Pour limiter la vitesse dans sa commune, le maire aura tout essayé. [PASCAL GUYOT / AFP]

Excédé par la vitesse des automobilistes dans la commune de Bretenière (Côte d'Or), le maire a mis en place un panneau qui fait polémique. De mauvais goût pour certains, percutante pour d’autres, cette signalétique interpelle.

 

"Il reste encore des enfants à écraser, vous pouvez accélérer". Ce message qui s'impose dans une rue de la commune de Bretenière en Côte d’Or a déclenché la controverse. Hervé Bruyère, le maire, explique à Francetv Info : "Nous avons choisi la communication plutôt que l’information […] ce serait de la bêtise que d’y voir du premier degré".

Des limitations à 30 km/h aux "dos d’ânes au niveau des écoles" en passant par l’instauration de priorités à droite, la municipalité a tout essayé, sans succès. De nombreux véhicules traversent la commune à 70 ou 80 k /h.

 

 
 

 

Résultats décevants

Hervé Bruyère arrivé à la mairie en mars dernier a donc réuni l’équipe municipale. "Le slogan nous a été suggéré par un adjoint dans la communication" explique-t-il. Même si certains émettaient des réserves en prenant peur que  "les gens ne soient incités à accélérer", la décision a été adoptée lors d’un "débat informel".

Pour l’instant le panneau n’a pas eu une grande incidence sur la vitesse des automobilistes, le maire réfléchit donc à une autre solution sans vouloir enlever le panneau.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles