Détecteur de fumée : ce qu'il faut savoir

L'installation d'un détecteur de fumée dans son logement est obligatoire à partir du 8 mars 2015.[PHILIPPE DESMAZES / AFP]

Ce 8 mars 2015, tous les logements français doivent être équipés d'un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF). Prix, norme européenne, installation… Voici ce qu'il faut savoir sur ce dispositif.

 

Qu'est-ce qu'un DAAF ?

Un DAAF est un boîtier fonctionnant avec des piles ou une batterie. Constitué d’un émetteur de lumière associé à un récepteur, il produit une alarme sonore puissante en présence de fumée. Celle-ci est détectée par la coupure ou la variation d’un faisceau lumineux. Dès les premières fumées, le DAAF émet une alarme puissante d’environ 85db devant permettre à une personne qui se serait endormie de se réveiller et de fuir à temps.

 

Où l'acheter ?

Cet appareil peut se trouver dans de nombreuses enseignes de distribution, d'électroménager ou de bricolage, et coûte en moyenne une vingtaine d'euros. Mais n'importe quel DAAF ne peut être installé. Il doit respecter la norme NF EN 14604. Si le logement est loué, c'est au propriétaire de fournir le DAAF à son locataire, ou de lui rembourser l'achat du dispositif. Mais une fois installé, c'est à l'occupant du logement (propriétaire ou locataire) de veiller à son entretien, son bon fonctionnement, et "d'assurer son renouvellement si nécessaire".

 

 

Où l'installer ?

Le DAAF devait être installé avant le 8 mars 2015, selon la loi ALUR. Et qu'importe le nombre de pièces du logement, la loi exige l'installation d'au moins un DAAF, même s'il est conseillé d'en placer à un maximum d'endroit, notamment pour les habitations à étage. Il est possible mais pas obligatoire de faire appel à installateur. Il peut être conseillé de le fixer au plafond, à l'aide de vis, et de préférence près des chambres et à distance des pièces émettant des vapeurs (cuisine, salle de bain). Mais chaque constructeur donne avec l'appareil des conseils pour le moyen et le lieu idéal d'installation.

 

Quel impact sur l'assurance habitation ?

Une fois le détecteur installé, il est nécessaire d'envoyer à sa compagnie d'assurance une attestation d'installation sur l'honneur. L'assurance peut parfois offrir une remise sur les cotisations allant de 5 à 10%. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles