Pollution : Paris manque d'air

Des épisodes de pollution aux particules, favorisés par un temps sec et sans vent, affectent régulièrement la région parisienne. [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

La pollution a accompagné le retour du soleil. Un nouveau pic de pollution aux particules fines est en effet prévu pour ce mardi dans le ciel parisien, alors que des niveaux élevés sont constatés depuis vendredi.

 

"C’est une situation typique du printemps.Les forts écarts de températures entre les nuits froides et les journées chaudes bloquent la dispersion des polluants", selon Charlotte Songeur, ingénieur prévisionniste à Airparif. L’actuel épisode de pollution est du aussi bien au trafic automobile qu’au chauffage au bois, encore utilisé au mois de mars. "Elle reste concentrée localement en raison d’un vent très faible", souligne Charlotte Songeur.

Face à ce constat, la mairie de Paris va rendre le stationnement résidentiel gratuit pour la journée. Destinée aux titulaires de la carte de résident uniquement, cette mesure vise à inciter les Parisiens à ne pas prendre la voiture ainsi qu’à privilégier les transports en commun et les véhicules non polluants. La situation pourrait s’améliorer dans le courant de la semaine, car une baisse des températures est annoncée par Météo France.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles